Environnement & Santé publique: prévention du Moustique Tigre

En 2020, un groupe de travail composé d’experts métiers des différentes entités du Conseil du Léman a été réuni à deux reprises en vue d’identifier des pistes d’action qui fassent sens pour l’ensemble des entités membres du Conseil du Léman. Un sujet commun concernant le moustique tigre a été proposé, qui permettrait de mettre en perspective des enjeux de santé publique en lien avec des problématiques environnementales, pour une meilleure sensibilisation au-delà des frontières.

En collaboration avec les services des Départements et des Cantons en charge de l’Environnement et de la Santé, un groupe de travail a été formé en associant également le Réseau Suisse Moustiques, l’Agence régionale de Santé AURA, l’Entente Interdépartementale Rhône-Alpes pour la Démoustication (EID). L’objectif est de promouvoir une communication grand public qui serait l’extension transfrontalière de la journée intercantonale  du 1er juin dédiée à la prévention contre la prolifération du moustique-tigre et de soutenir une structuration de l’information entre professionnels de part et d’autre la frontière.

Une communication grand public sur tout le territoire lémanique

Le 1er juin 2021 est le jour symbolique commun pour diffuser un même message de prévention et de sensibilisation face à l’arrivée du moustique tigre dans les cantons de Genève, Valais et Vaud ainsi que dans les départements de l’Ain et de la Haute-Savoie. Cette collaboration inédite transfrontalière traduit une dynamique naissante entre les acteurs pour un partage d’expériences en matière d’information et de surveillance du moustique tigre. A l’orée de la saison estivale, les 3 millions d’habitants du bassin lémanique sont appelés à adopter les mêmes bons réflexes.

Un bilan après la saison estivale

Les résultats des suivis de surveillance de la progression de cette espèce ont été mutualisés sur les départements de l’Ain et de la Haute-Savoie et les cantons de Genève, de Vaud et du Valais. Ce partage de données de part et d’autre de la frontière permet ainsi d’appréhender plus efficacement la colonisation du moustique tigre et de préparer des actions de surveillance et de sensibilisation. Le moustique tigre continue sa progression dans les zones habitées du territoire lémanique.

C’est la première fois que l’expansion du moustique tigre est étudiée à l’échelle transfrontalière franco-suisse. Dans les mois à venir, il s’agira de consolider cette coopération en renforçant le partage d’expériences entre les acteurs concernés et en améliorant l’accès aux données permettant le suivi de cette espèce invasive.